logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Emissions 2004 des transports routiers européens
date 13 décembre 2006
texte+ texte- google twitter facebook

Emissions 2004 des transports routiers européens

A) Emissions de CO2

Selon le dernier rapport[1] de l’Agence Européenne de l’Environnement, les transports routiers européens[2] ont émis directement en 2004, 801 millions de tonnes de CO2, en augmentation de 1,5% par rapport à 2003 et de 26% par rapport à 1990.
Ces 801 millions de tonnes, représentent 23% du total des émissions européennes et près de 2.3 tonnes de CO2 par habitant.
Cette évolution illustre le refus de l’Europe à réguler la croissance de ses transports routiers, principal moteur de sa croissance économique.
Ce ne sont pas les nombreux projets autoroutiers européens ni l’augmentation des ventes de véhicules puissants, qui permettront d’inverser la tendance.

B) Emissions de N2O (oxyde nitreux)

Selon ce même rapport, les transports routiers ont émis en 2004, 21 millions de tonnes[3] de N2O, en augmentation de 3,5% par rapport à 2003 et de 200% par rapport à 1990.
Cette croissance des émissions de N2O, conséquence directe de l’équipement des véhicules en pot catalytique, devrait refroidir l’ardeur de ceux qui attendent tout de l’innovation technologique
Le N2O, dont le pouvoir réchauffant est 300 fois celui du CO2, est un précurseur de l’ozone troposphérique.


[1] Annual European Community greenhouse gas inventory 1990-2004 and inventory report 2006
Technical Report N° 6/2006. European Environment Agency http://reports.eea.europa.eu/techni...

[2] Europe des 15

[3] tonnes exprimées en équivalent CO2