logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
EPR, non merci !
date 7 juin 2004
texte+ texte- google twitter facebook

- Agir pour l’Environnement
- Greenpeace
- Réseau Action Climat France
- Réseau Sortir du Nucléaire
- Les Amis de la Terre

POURQUOI UNE CAMPAGNE CONTRE L’EPR ?

Le Gouvernement s’apprête à autoriser la construction d’un prototype de centrale nucléaire dit " EPR " (European Pressurized Reactor), bien qu’un nombre important de protagonistes du dossier récusent le bien fondé d’un tel choix. L’Etat français tend, une nouvelle fois, à reprendre in extenso un argumentaire pro-nucléaire reposant sur des simplifications et omissions inacceptables !

Or, la future loi d’orientation sur les énergies engagera pour plusieurs décennies la politique énergétique de notre pays. Bien que ce prototype ne soit que le dernier avatar d’une technologie déjà cinquantenaire, l’Etat français, Areva et EDF semblent prêts à engager plus de 3 milliards d’euros pour prolonger l’exception nucléaire française, à l’aide d’une technologie qui n’apporte aucun élément de réponse nouveau aux trois principaux problèmes que pose le nucléaire, à savoir : le risque d’accident majeur, la prolifération et les déchets à vie longue ! En surcapacité électrique chronique, la France n’a pourtant pas besoin de nouvelles centrales avant plusieurs décennies.

Seule une véritable politique de maîtrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables est urgente. Mais force est de constater qu’il n’existe pas d’ambition en ce domaine. La France prend un retard considérable en s’acharnant à défendre le "tout nucléaire".

Canicule estivale, intempéries hivernales, risques sismiques et terroristes, prolifération nucléaire, déchets dont on ne sait que faire, etc. : le nucléaire est un mode de production énergétique qui n’est pas maîtrisé. Bien que connaissant les réticences d’une majorité de français, le Gouvernement tente une nouvelle fois de passer en force. Avant que ne soient prises des décisions irrévocables, un rapport gouvernemental et un rapport contradictoire faisant appel à une expertise indépendante du lobby nucléaire et de l’Etat, puis une conférence de citoyens, doivent être réalisés pour évaluer le bien-fondé de ce prototype nucléaire EPR.