logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Actualités du climat > Des milliers d’américains dans la rue pour le climat
Des milliers d’américains dans la rue pour le climat
date 27 février 2013
texte+ texte- google twitter facebook

C’est à coup sûr l’une des plus importantes mobilisations sur le climat de ces dernières années. Dimanche 17 février, plus de 40 000 américains venus de tous les états ont défilé au pied de la Maison Blanche pour exiger de Barack Obama qu’il tienne ses engagements en matière de lutte contre le changement climatique.

A l’appel du Sierra Club et d’autres organisations écologistes comme 350.org, des milliers d’américain ont bravé le froid pour s’opposer aux énergies fossiles non conventionnelles (gaz de schiste, sables bitumineux) qui continuent à être massivement exploitées aux Etats-Unis.
En particulier, les manifestants sont venus exiger du Président américain qu’il renonce au projet Keystone XL, ce gigantesque oléoduc qui est censé acheminer les sables bitumineux de l’Alberta canadien jusqu’au raffineries du Texas.



Venus de 28 Etats américains, les quelque 40.000 manifestants qui s’étaient rassemblés à quelques encablures de la Maison Blanche entendaient rappeler au Président Obama que "son héritage de 44ème président des Etats-Unis repose sur son action sur le changement climatique".

"Président Obama, tout le bien que vous avez fait sera balayé par des inondations, par des incendies, par des énormes tempêtes, si vous ne réussissez pas à agir maintenant", a renchéri Van Jones, ancien conseiller de Barack Obama sur les emplois verts.

D’autres messages à l’endroit du Président américain tels que "s’occuper du changement climatique, c’est notre obligation" ou "les actes sont plus forts que les mots, quel sera ton héritage ?" étaient écrits sur des banderoles que brandissaient des jeunes manifestants venus assister à ce rassemblement monstre.

"C’est de loin, de très loin, le plus gros rassemblement sur le climat de l’histoire américaine", a lancé l’écologiste Bill McKibben, devant une foule de manifestants, rassemblés dans le froid sur la colline du Washington Monument, face à la Maison Blanche.

Dans son discours sur l’état de l’Union, devant les élus du Congrès, le président américain avait fixé "un nouvel objectif à l’Amérique : réduire de moitié l’énergie dépensée dans nos maisons et nos entreprises d’ici les 20 prochaines années". Il a averti qu’en l’absence d’action du Congrès, il agirait par décrets.

"Il s’agit de dire au président que son discours n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd", a déclaré l’actrice canadienne Evangeline Lilly présente à la manifestation.

Peu après son arrivée au pouvoir en 2009, le Président Obama avait présenté un ambitieux projet de loi visant à réduire les émissions de CO2 du pays, deuxième émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine. Mais il s’était vite heurté à l’hostilité de ses adversaires républicains et avait fait machine arrière.

Ce rassemblement intervient alors que le pays a connu l’an dernier des chaleurs record, des sécheresses historiques, ainsi que l’ouragan Sandy, qui a dévasté plusieurs régions du nord-est des États-Unis.

(avec 350.org)