logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Transports > Transport automobile > Transport automobile - Position du RAC-F > Déclaration commune associations environnementales et syndicats sur le transport
Déclaration commune associations environnementales et syndicats sur le transport
date 14 février 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Confédération Générale du Travail (CGT)
Confédération Française Démocratique du Travail (CFDT)
Confédération française de l’encadrement - CGC (CFE-CGC)
Alliance pour la planète
France Nature Environnement (FNE)
Greenpeace
Fondation Nicolas Hulot
Amis e la Terre
Réseau Action Climat-France (RAC-F)
Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT)

Paris, le 13 Février 2008

Les Organisations et Associations environnementales et d’usagers des transports, les Organisations Syndicales de salariés, participant au Grenelle de l’environnement se sont réunis dans une journée de travail le Mercredi 13 Février 2008 au siège de la CGT.

Après avoir procédé à l’analyse du Grenelle de l’environnement s’agissant des transports, elles ont examiné les perspectives à donner à leur démarche unitaire et rendu publique la déclaration ci-dessous :

Déclaration

Après les travaux de la première phase du Grenelle de l’environnement, les ONG et les Syndicats confirment aujourd’hui leur volonté de continuer à travailler étroitement ensemble sur la thématique Transport. Celle-ci a en effet de forts contenus environnementaux, sociaux et économiques qui ne s’opposent pas.
Les Organisations rappellent leur volonté de concrétiser l’objectif du Grenelle de réduire de 20 % dans l’immédiat, les émissions des gaz à effet de serre dans le secteur des Transports d’ici 2020.
Cela suppose effectivement une véritable « rupture » dans l’organisation de notre système de transport.
En l’état actuel, nous constatons avec regret un écart très important entre les annonces de la table ronde finale d’Octobre 2007 et les décisions, ou non décisions, des pouvoirs publics : schémas d’infrastructures, Fret ferroviaire, etc...

Les ONG et les Organisations Syndicales rappellent qu’il est étonnant qu’elles soient sous représentées dans les comités opérationnels de mise en œuvre, alors qu’elles ont porté de nombreuses propositions et mesures à l’origine des décisions retenues par le Grenelle.

Elles prennent les dispositions suivantes :

1/ Elles vont agir et intervenir ensemble pour peser :
F Sur les débats parlementaires à venir dans le cadre des dispositions législatives Grenelle de l’environnement
F Sur la Présidence Française de l’Europe (notamment pour une évolution de la directive euro-vignette Poids Lourd qui doit intégrer les coûts de nuisances environnementales et du règlement sur l’efficacité énergétique des voitures).

2/ Elles vont co organiser un colloque public national sur la politique des Transports.