logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Débattre de l’environnement : chiche !
date 11 avril 2012
texte+ texte- google twitter facebook

Malgré l’engagement des associations, l’environnement a été un des parents pauvres de cette campagne présidentielle. Alors que certains candidats se sont prononcés en faveur d’un deuxième débat entre les deux tours et que d’autres ont exprimé, devant les principales organisations de défense de l’environnement [1], le souhait d’un temps « environnement », ces dernières proposent d’interpeller collectivement les deux candidats.



L’environnement, un des parents pauvres de la campagne

L’environnement n’a été que peu abordé dans le cadre de cette campagne. Le constat est rude lorsque l’on observe que les questions environnementales, qu’il s’agisse du prix de l’énergie, des effets du changement climatique, des pollutions, de la qualité de l’alimentation, ou du lien entre santé et environnement, sont au cœur des préoccupations des citoyens.
Face au peu d’engagement de certains des principaux candidats à l’élection présidentielle, les organisations de protection de l’environnement proposent aux deux finalistes de l’élection de détailler devant les Français leurs principaux engagements en répondant à leurs questions.


Les ONG interpellent les candidats

Le principe de ce débat diffèrerait de celui du débat traditionnel de l’entre deux-tours en faisant intervenir les associations environnementales. Il s’agirait, pour chacune des huit ONG, d’interpeller les deux candidats sur les différents dossiers environnementaux (énergie, agriculture, biodiversité…) pour les inciter à prendre des engagements concrets, illustrant leur volonté de mettre en œuvre la transition environnementale.
Ces organisations demandent aux candidats à l’élection présidentielle de s’engager dès aujourd’hui à participer à un tel débat citoyen s’ils étaient qualifiés pour le second tour par les Français le 22 avril.
Ce débat serait l’occasion d’évaluer les projets de société portés par chacun des deux candidats en fonction de la place qu’ils accordent à l’environnement. Le considèrent-ils comme un gadget passé de mode ou bien comme un élément de la solution à la crise environnementale, sociale et économique que nous traversons ? »

date Notes

[1Greenpeace, WWF France, Amis de la Terre, Réseau Action Climat, Humanité et biodiversité, Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Ligue pour la Protection des Oiseaux, France Nature Environnement