logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Changements Climatiques > Neiges et glaces > Dans un monde en réchauffement, des tendances inter-annuelles à multi-décennales concernant l’étendue de la banquise
Dans un monde en réchauffement, des tendances inter-annuelles à multi-décennales concernant l’étendue de la banquise
date 11 août 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Geophysical Research Letters - 11 août 2011

- Thème : Changements climatiques, neiges et glaces
- Titre : Dans un monde en réchauffement, des tendances inter-annuelles à multi-décennales concernant l’étendue de la banquise
- Titre original : Inter-annual to multi-decadal Arctic sea ice extent trends in a warming world
- Auteur : J. E. Kay et al.
- Revue : Geophysical Research Letters
- Date de parution : 11 août 2011
- Lien de consultation : http://www.agu.org/pubs/crossref/20...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Selon cette étude, l’utilisation du modèle climatique CCSM4 afin d’analyser les conséquences des changements climatiques d’origine anthropique sur l’étendue de la banquise à la fin du 20ème siècle et au début du 21ème ne permettent d’expliquer ses importantes variations ni uniquement par des causes naturelles, ni uniquement par des causes anthropiques. Cependant le modèle montre également qu’en corrélation avec le réchauffement climatique, les périodes de diminution de la surface de la banquise sur plusieurs décennies ont tendance à être à la fois plus fréquentes et plus intenses, tandis que la variabilité sur une échelle de temps de deux ans à dix ans tend à augmenter. L’étude conclut également à une tendance possible, selon ce modèle et jusqu’au milieu du 21ème siècle, à l’extension de la surface de la banquise sur des périodes allant de deux ans à 20 ans.


Consultez l’article : [http://www.agu.org/pubs/crossref/20...]