logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > DEBAT SUR L’ENERGIE : Ce que veulent les ONG
DEBAT SUR L’ENERGIE : Ce que veulent les ONG
date 19 février 2013 documents joints 1 document joint
    [
texte+ texte- google twitter facebook

Après plusieurs mois de cafouillages et d’annonces qui ont crispé les discussions, le débat national sur la transition énergétique a finalement démarré. Alors que le gouvernement multiplie les annonces et les actes qui vont à l’encontre de la transition vers un système énergétique plus sobre, plus équitable et moins polluant, les ONG et associations se sont réunies pour agir et porter ensemble 14 mesures indispensables pour une vraie transition énergétique.



Alors que l’emploi et le pouvoir d’achat sont parmi les principales préoccupations des Français, la transition énergétique, parce qu’elle apporte des réponses à ces préoccupations, est un enjeu crucial. Quand l’énergie devient plus chère, en consommer moins permet d’amortir le choc. Elle permettra également de réduire les pollutions liées aux énergies fossiles et atomiques et de nous diriger vers un avenir énergétique plus sobre et plus équitable.

Pourtant, en parallèle du débat, le gouvernement a pris récemment un certain nombre de décisions qui ne vont pas dans le sens de la transition énergétique et creusent l’écart entre l’ambition affichée et la réalité, ce qui a justifié l’envoi d’une lettre ouverte des ONG et associations au Premier Ministre [1].

Parce que le débat sur la transition énergétique doit aboutir à un vrai changement de cap des politiques nationales, les ONG et associations de protection de l’environnement proposent 14 mesures structurantes dont :
− une obligation de travaux de rénovation thermique à terme pour les logements
− l’arrêt de toute nouvelle infrastructure de transport routier ou aérien
− une décision de sortie du nucléaire et un engagement sur un scénario aboutissant à 100% d’énergies renouvelables en 2050
− faire du financement de la transition énergétique une priorité réelle et assumée de la nouvelle banque publique d’investissement (BPI).


Retrouvez les 14 propositions des ONG en pièce jointe et en cliquant sur ce lien.

Contacts presse :
- Morgane Créach, Réseau Action Climat France : 06 59 25 19 31
- Benoit Hartmann, France Nature Environnement : 06 87 70 41 07
- Axel Renaudin, Greenpeace France : 06 88 88 18 27
- Matthieu Orphelin, Fondation Nicolas Hulot : 06 37 36 83 41
- Raphaël Claustre, CLER, Réseau pour la transition énergétique : 06 03 85 87 96