logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Impacts et conséquences > Eau douce > Contribution potentielle des glaciers à la disponibilité en eau sous divers régimes climatiques
Contribution potentielle des glaciers à la disponibilité en eau sous divers régimes climatiques
date 12 octobre 2010
texte+ texte- google twitter facebook

Proceedings of the National Academy of Sciences - 12 octobre 2010

- Thème : Impacts et conséquences, eau douce
- Titre : Contribution potentielle des glaciers à la disponibilité en eau sous divers régimes climatiques
- Titre original : Contribution potential of glaciers to water availability in different climate regimes
- Auteur : G. Kaser et al.
- Revue : Proceedings of the National Academy of Sciences
- Date de parution : 12 octobre 2010
- Lien de consultation : http://www.pnas.org/content/107/47/...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Cette étude s’est intéressée aux effets du changement climatique en termes de disponibilité et de ressource en eau douce, une question qui constitue une des interrogations majeures de la communauté scientifique pour les décennies et siècles à venir. Les scientifiques ont pour cela étudié plusieurs cours d’eau alimenté par des glaciers en Alaska, en Europe, en Russie septentrionale, ainsi qu’en Asie centrale, méridionale et orientale. Leur conclusion est que les cours d’eau qui sont partiellement alimentés par la fonte des glaciers et qui traversent des zones arides verront leur débit beaucoup plus impacté à la baisse par le changement climatique et la disparition progressive des glaciers, par rapport à ceux qui traversent des zones plus humides, dont l’alimentation est plus dépendante de précipitations saisonnières. Les scientifiques en concluent que les différences entre ces deux types de régions est suffisamment importante pour avoir des répercussions importantes en termes d’adaptation au changement climatique des populations des bassins versants concernés, notamment en ce qui concerne leurs pratiques agricoles.


Consultez l’article : [http://www.pnas.org/content/107/47/...]