logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Consommation européenne, pollution globale
date 19 mars 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Consommation européenne, pollution globale
WWF international, février 2008

Un rapport intitulé « Consommation européenne, pollution globale » (EU consumption, global pollution) réalisé par le programme « commerce et investissement » du WWF et le programme « Ecologie industrielle » de l’Université Norvégienne de Sciences et de Technologie montre que les émissions européennes sont beaucoup plus importantes que prévues si on prend en compte le « carbone » contenus dans les produits qu’elle importe...

Ainsi, en 2001, les émissions de CO2 issues de la consommation de l’Union Européenne (UE) étaient 12 % supérieures aux émissions totales dans l’UE (environ 500 millions de tonnes de CO2). Cet excès est principalement dû aux émissions de CO2 dans les pays en développement - particulièrement en Chine - associées à la fabrication de marchandises consommées dans l’UE. L’objectif de réduction des émissions de l’UE de 50 à 80 % d’ici 2050 n’aura pas d’impact au niveau global si cela déplace les émissions, en important plus e CO2 via les produits « intensifs » fabriqués à l’extérieur de l’UE.
Le rapport recommande à l’UE, en tant qu’entité économique et marchande majeure, de modifier sa politique sur les flux commerciaux et d’investissements, bien souvent oubliée dans la boîte à outils politique pour obtenir une réelle baisse des émissions de CO2.
Outres des changements systémiques dans son économie, l’UE devrait aussi aider les pays en développement à s’équiper de technologies et d’infrastructures industrielles et urbaines efficaces.

Les flux européens sont trop importants pour ne pas prendre en compte leurs impacts sur le changement climatique...

télécharger le rapport ICI