logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Agriculture > Agrocarburants > Actualités > Petit Déjeuner presse "Agrocarburants : Le désastre quand l’Union européenne et les Etats laissent la main à l’agrobusiness"
Petit Déjeuner presse "Agrocarburants : Le désastre quand l’Union européenne et les Etats laissent la main à l’agrobusiness"
date 2 décembre 2013
texte+ texte- google twitter facebook

Développés pour faire face à la pénurie de pétrole, les agrocarburants ont un bilan catastrophique autant d‘un point de vue environnemental que social dans un contexte de crise climatique et alimentaire. Soutenus par les Etats qui défendent les intérêts des industriels et de l’agrobusiness et au motif qu’ils permettraient de réduire l’empreinte carbone des transports, les agrocarburants apparaissent aujourd’hui clairement comme une fausse solution au changement climatique. Or, lors du Conseil Énergie du 12 décembre, les Etats membres de l’Union européenne s’apprêtent à adopter une position catastrophique qui mettrait en péril l’ensemble de la réforme européenne des politiques de soutien aux agrocarburants industriels, en poussant à la hausse le développement de ces productions à travers le monde.

Anton Widjaya, le directeur de Walhi (Amis de la Terre Indonésie - Kalimantan occidental) sera présent pour témoigner des impacts en termes de déforestation, accaparement de terres et perte de la biodiversité de la production illégale d’huile de palme par Bumitama au Kalimantan occidental. Il évoquera également la responsabilité des acteurs politiques et financiers européens - notamment les banques françaises - et les solutions possibles (1) .

Des représentants des associations les Amis de la Terre, Oxfam, le Réseau Action Climat et France Nature Environnement aborderont le contexte politique européen, les conséquences sur l’environnement et les populations au Sud de la production des agrocarburants industriels, et la responsabilité des acteurs financiers, à commencer par les banques. Ils aborderont également la question des coûts pour les consommateurs et contribuables ainsi que la nécessité d’engager une vraie réforme de la politique des transports, basée sur la diminution de la consommation d’énergie (2).

Intervenants :

• Anton Widjaya, directeur de Walhi - mis de la Terre Indonésie – Kalimantan occidental, témoignage d’une lutte locale contre la production illégale d’huile de palme ;
• Lucie Pinson, chargée de campagne Banques privées, Amis de la Terre, sur la responsabilité des banques françaises ;
• Clara Jamart, responsable de plaidoyer Sécurité Alimentaire, Oxfam, sur les impacts des agrocarburants sur la sécurité alimentaire ;
• Lorelei Limousin, chargée de mission transport et fiscalité, Réseau Action Climat, sur les impacts climatiques et les subventions aux agrocarburants ;
• Benoit Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement, sur les aspects agricoles et biodiversité.

(1) Voir à ce titre le rapport publié le 21 novembre 2013 par les Amis de la Terre « Crimes sur les matières premières : accaparement de terres, huile de palme illégale et orangs-outans menacés » http://libcloud.s3.amazonaws.com/93/ed/0/3325/FOE_CommodityCrimes_MidRes.pdf

(2) Voir à ce titre l’étude publiée en septembre 2013 par International Institute for Sustainable Development sur les subventions françaises aux agrocarburants : http://www.iisd.org/gsi/biofuel-costs-and-benefits-france