logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Se tenir informé > Nos publications > Changements climatiques : équité et solidarité internationale (RAC-F, 2004)
Changements climatiques : équité et solidarité internationale (RAC-F, 2004)
date 7 juin 2004
texte+ texte- google twitter facebook

Changements climatiques : équité et solidarité internationale

Cet ouvrage est un manifeste.
Devant l’ampleur des injustices générées par les changements climatiques, 14 associations de solidarité internationale et de protection de l’environnement * ont mis leur énergie et leur compétence en commun. Il a pour objectif de vous faire partager leur analyse globale et de vous apporter les éléments clés pour comprendre et agir.
Dans le même temps, il peut être un outil interne de sensibilisation de des différents acteurs.

* ( -Réseau Action Climat France, 4D, Les Amis de la Terre, Solagral, Hélio International, Attac, ENDA Tiers Monde, Greenpeace, Secours catholique - Caritas France, Eau Vive, CRID
- Avec le soutein actif de : Association Française des Volontaires du Progrès, Centre d’Actions et de Réalisations Internationales, Environnement et Développement Alternatif et Pro-natura International)

Ouvrage de 43 pages, couleur.

 Prix d’achat : prix libre + frais de port

 Achat groupé : nous contacter : infos@rac-f.org

Le sommaire :

INTRODUCTION

Les changements climatiques et leur cortège de catastrophes "naturelles"
(sécheresses, inondations, tempêtes, etc.) sont aujourd’hui perçus par l’opinion publique comme une menace écologique majeure.

À l’échelle mondiale, 200 millions de personnes sont touchées en moyenne chaque année par ces désastres **. Il est aujourd’hui reconnu par la communauté internationale qu’une partie croissante de ces catastrophes est la conséquence du réchauffement de l’atmosphère, lui-même provoqué par l’accroissement des émissions de gaz à effet de serre issus des activités humaines.

L’état actuel des connaissances nous permet de prendre conscience de l’ampleur des changements climatiques et de leurs multiples effets sur notre planète et ses habitants. Subissant un effet de serre renforcé par les activités industrielles, la consommation énergétique des ménages, les transports, le développement de la climatisation, etc., la Terre risque de se transformer en une planète surchauffée et violente, où chaque communauté devra lutter pour accéder aux ressources raréfiées par le phénomène de réchauffement global.

L’équilibre de la vie est fragile. Le développement industriel moderne et nos modes de consommation risquent de le rompre de manière irréversible. Et, si nos sociétés industrialisées du Nord sont historiquement responsables de ce phénomène, force est de constater que les victimes présentes et futures de ces catastrophes sont principalement les populations des pays du Sud. Le réchauffement de la planète y aggrave des situations déjà précaires, tant du point de vue de la sécurité alimentaire, de la santé et de l’habitat que de celui de l’accès à l’eau et à l’énergie. Ces pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques sont aussi les moins aptes financièrement et techniquement à s’en prémunir ou à s’y adapter.

Insuffler le principe d’équité dans un guide traitant des changements climatiques est fondamental et urgent car les processus sont déjà amorcés depuis des décennies et les impacts ne cessent de s’aggraver. C’est un enjeu de solidarité internationale, mais également de responsabilité vis-à-vis des générations futures.

Cet ouvrage a pour but de vous apporter des éléments clés pour mieux comprendre ces phénomènes majeurs. Il cherche aussi à vous donner des pistes pour agir.

** (Période 1990-1999 - Source : Base de données EMDAT, Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes (CRED), École de santé publique de l’Université de Louvain-la-Neuve, Bruxelles (Belgique).)