logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Energie > Captage et stokage du carbone > Capatage et stockage : faux espoir
Capatage et stockage : faux espoir
date 15 mai 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Captage et stockage du carbone : faux espoir
Greenpeace, mai 2008

Le captage et stockage du carbone (CSC) vise à réduire l’impact de la combustion des énergies fossiles sur le climat en captant le CO2 des cheminées industrielles des centrales pour l’enfouir dans le sol. L’industrie minière prône activement la généralisation de cette technologie pour justifier la construction de nouvelles centrales thermiques au charbon.

Pour l’association Greenpeace, cette technologie est illusoire et ne permettra pas de répondre au défi climatique en cours. L’organisation écologique publie donc un rapport de 44 pages (synthèse en français de 8 pages) qui explique pourquoi le captage et la séquestration du carbone ne sauveront pas le climat.
En effet, le CSC ne sera pas disponible à grande échelle avant 2030 pour éviter les pires impacts des changements climatiques. Il gaspille l’énergie en consommant 10 à 40 % de l’énergie produite par une centrale, il est risqué et ne peut garantir un stockage sûr et permanent du CO2, il coûte cher et pose d’importants risques en termes de responsabilité et constitue une menace pour la santé, les écosystèmes et le climat.

False Hope - Why carbon capture and storage won’t save the climate (Rapport en anglais de 44 pages)

Synthèse en français (8 pages)