logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Le Réseau Climat & Développement > C’est nous, l’économie verte équitable et résiliente au changement climatique !
C’est nous, l’économie verte équitable et résiliente au changement climatique !
date 20 juin 2012 lien à consulter 1 lienSur le site du RC&D
texte+ texte- google twitter facebook

Communiqué du RC&D à Rio de Janeiro, le 20 Juin 2012.

Du 20 au 22 Juin 2012, se tient à Rio de Janeiro, au Brésil, la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable. Vingt ans après le Sommet de la planète Terre, cette Conférence doit permettre de trouver des solutions internationales aux nombreuses crises qui agitent notre planète : changements climatiques dangereux, dégradation de l’environnement et trappes à pauvreté endémiques.

Le Réseau Climat & Développement (RC&D), qui réunit plus de 65 Organisations de la Société Civile Francophone, est présent à Rio pour rappeler aux gouvernants qu’ils représentent avant tout les communautés locales, leurs préoccupations et leurs propositions. Pour Ange David BAIMEY, Chargé de l’Animation du RC&D « il est inacceptable que 20 ans après le premier sommet de la Terre, nos communautés soient encore vulnérables et extrêmement pauvres. Cette fois-ci, Rio+20 doit écouter ce qu’elles ont à dire et surtout, à proposer. Il ne faut pas oublier que l’économie verte et inclusive que la communauté internationale est venue chercher à Rio, c’est tout simplement nous qui la constituons. »

Fort de ses projets innovants et de ses bonnes pratiques en matière d’accès à l’énergie durable, d’agroécologie et d’agriculture paysanne, et d’adaptation au changement climatique, le Réseau Climat & Développement appelle la communauté internationale à opérer un véritable virage dans les modes de consommation et de production. Plus question de fonder notre économie mondiale sur les énergies fossiles et l’exploitation abusive des ressources naturelles. Avec 20 ans de retard, il est temps de mettre fin aux politiques économiques qui volent la terre aux paysans qui la cultivent, qui contribuent à l’insécurité alimentaire, et qui creuse les injustices socioéconomiques. Le RC&D appelle les chefs d’Etats présents à Rio à défendre un mode de développement plus juste, plus sobre en gaz à effet de serre, et plus résilient aux impacts du changement climatique.

Heureusement, de nombreuses solutions sont déjà mises en œuvre par les communautés locales avec l’aide de la société civile. Pour Emmanuel SECK de ENDA Energie, « ces solutions et bonnes pratiques pourraient apporter des solutions à la crise alimentaire, favoriser l’efficacité énergétique, améliorer la gestion de l’eau et lutter contre l’accaparement des terres dans de nombreux pays, à condition d’être financées et appuyées par la communauté internationale. Ce sont ces initiatives que nous devons valoriser, dupliquer et capturer ici à Rio+20 en priorité ».