logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Baisse des émissions de l’Union Européenne entre 2010 et 2011
date 7 septembre 2012
texte+ texte- google twitter facebook

L’Agence Européenne de l’Environnement a rendu publique ses estimations du niveau de gaz à effet de serre émis lors de l’année 2011. Elle constate une baisse importante, liée notamment à un hiver doux et aux efforts portés vers le développement des énergies renouvelables.

Les émissions de GES de l’UE ont diminué de 2,5% entre 2010 et 2011, malgré une plus forte consommation de charbon et une croissance du PIB européen, selon les nouvelles estimations de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE).
Baisse des émissions de l'UE entre 2010 et 2011
Les émissions ont baissé encore plus dans les 15 Etats membres avec un engagement commun en vertu du Protocole de Kyoto (UE-15), en baisse de 3,5% entre 2010 et 2011. Sur la base des estimations de l’AEE, les émissions de l’UE en 2011 se situent environ 17,5% en dessous du niveau de 1990 (pour rappel, une baisse avait été constatée en 2009 ; elle avait atteint -17,4% par rapport à 1990).
La baisse pour l’UE des 15 est de 14,1% par rapport au niveau de l’année de référence du Protocole de Kyoto.

Les principales raisons de cette diminution des émissions sont un hiver doux dans la plupart des régions de l’UE. La consommation d’énergie renouvelable a également continué à augmenter en 2011.

Les secteurs non couverts par le système communautaire d’échange de quotas ont vu leurs émissions se réduire d’environ 3,1%.

Les secteurs qui ont le plus contribué à réduire les émissions européennes en 2011 étaient des ménages et le secteur des services. Le secteur des transports a également contribué en réduisant ses émissions pour la quatrième année consécutive. Les émissions des secteurs couverts par l’EU ETS ont été réduites de 1,8% en 2011 (très peu !!!).