logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Transports > Transport automobile > Actualités du transport automobile > Automobile et CO2 : Un « climat favorable » souffle sur la Commission Environnement du Parlement Européen !
Automobile et CO2 : Un « climat favorable » souffle sur la Commission Environnement du Parlement Européen !
date 26 septembre 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Communiqué de presse RAC-F et APE
Paris, le 25 septembre 2008

Automobile et CO2 :
Un « climat favorable » souffle sur la Commission Environnement du Parlement Européen !

Dans un sursaut ultime, la Commission Environnement du Parlement Européen vient de rejeter les demandes formulées par certains constructeurs automobiles visant à amoindrir sensiblement le règlement européen « Automobile et CO2 ».

La Commission Environnement du Parlement Européen vient de refuser d’entériner l’accord informel franco-allemand du 09 juin dernier qui aurait autorisé les constructeurs automobiles à rejeter 138 g/km de CO2 en 2015 contre 130 g/km en 2012 inscrit dans le projet initial de la Commission européenne. La balle est désormais dans le camp des Etats membres qui doivent entendre ce vote porteur d’avenir.

Les associations félicitent les parlementaires européens qui se sont fait un point d’honneur à résister aux pressions inacceptables des constructeurs automobiles, notamment en inscrivant un objectif à l’horizon 2020.

Selon Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « après plusieurs mois pendant lesquels certains constructeurs automobiles et l’Etat allemand se sont relayés auprès de la Présidence française de l’Union européenne afin d’obtenir, sous couvert d’arguties techniques, un vrai recul de l’ambition politique, ce vote du Parlement européen fait date dans la lutte contre le dérèglement climatique. »

Les associations de protection de l’environnement vont immédiatement solliciter la Présidence de l’Union européenne afin que les Etats membres ne détricotent pas ce que les parlementaires européens ont courageusement adopté.

Selon Joachim Broomberg, chargé de mission Transports et Climat au sein du Réseau Action Climat France, « le vote de la Commission Environnement est un encouragement, mais les ONG resteront vigilantes afin que la cession plénière du Parlement européen ainsi que les Etats membres valident définitivement ce vote sans chercher à l’amoindrir. »

A quelques jours du Mondial de l’automobile, ce vote est un véritable camouflet à toutes celles et ceux qui ont tenté de faire échouer un règlement européen essentiel à la préservation de climat. Le lobby automobile s’est pris le doigt dans la porte en tentant d’empêcher le Parlement européen de jouer son rôle de porte-voix du peuple européen, très majoritairement favorable à une législation ambitieuse en matière climatique.

Contact presse :
- Stéphen KERCKHOVE - Agir pour l’Environnement - Tél. 01.40.31.02.99 / 06.06.88.52.66
- Joachim BROOMBERG - Réseau Action Climat France - Tél. 01.48.51.37.68 / 06.68.51.01.72