logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > À un mois de la COP21, comment rectifier le tir ?
À un mois de la COP21, comment rectifier le tir ?
date 29 octobre 2015 documents joints 1 document joint
    [
texte+ texte- google twitter facebook

Comment résoudre l’équation qui nous est posée et se replacer sur une trajectoire de réchauffement bien en-deçà de 2°C ?

Demain, l’Onu publiera un rapport décisif sur les engagements climatique annoncés par plus de 150 pays en amont de l’accord de Paris sur le climat en décembre. On sait déjà que le compte n’y est pas : au total, les engagements proposés par les États placent la planète sur une trajectoire de réchauffement de près de 3°C, bien au-delà de ce que nous-mêmes et les écosystèmes ne pouvons supporter.
Dans ce contexte, comment résoudre l’équation et se replacer sur une trajectoire de réchauffement bien en-deçà de 2°C ? Comment les négociations internationales, d’une part, et la France, d’autre part, peuvent-elles contribuer à rectifier le tir ? Le Réseau Action Climat propose des éléments de décryptage sur ces enjeux.

AU NIVEAU DES NÉGOCIATIONS INTERNATIONALES, IL MANQUE DES CAPS

Même si on sait que la COP21 n’agira pas comme une baguette magique et ne répondra pas seule à l’urgence climatique, ce processus de négociation reste néanmoins indispensable, pour fixer des grandes orientations aux gouvernements.
Malheureusement, au regard des dernières négociations à Bonn, le résultat de l’accord de Paris est encore très incertain, d’autant qu’il manque toujours des éléments fondamentaux dans le texte (le mot « énergie » n’apparaît nulle part).

À L’ÉCHELLE NATIONALE, LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS A ENCORE DU TRAVAIL

Début septembre, à 3 mois de la COP21, les associations du Réseau Action Climat ont présenté 5 mesures que le gouvernement doit adopter avant la COP21 s’il veut montrer l’exemplarité de la France. Si des premiers pas ont été faits dans certains domaines (Engie a annoncé que l’entreprise ne construirait pas de nouvelles centrales à charbon), il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, par exemple sur le développement des énergies renouvelables pour lequel la France est l’un des cancres de l’Union Européenne.

Le détail des avancées du gouvernement et du chemin restant est analysé ici


Pour rappel, le détail de nos 5 demandes en consultation rapide :