logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Changements Climatiques > Océans > A la recherche de la “chaleur perdue” à la surface des océans
A la recherche de la “chaleur perdue” à la surface des océans
date 30 juillet 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Geophysical Research Letters - 30 juillet 2011

- Thème : Changements climatiques, océans
- Titre : A la recherche de la “chaleur perdue” à la surface des océans
- Titre original : Tracing the upper ocean’s “missing heat”
- Auteur : C. A. Katsman et al.
- Revue : Geophysical Research Letters
- Date de parution : 30 juillet 2011
- Lien de consultation : http://www.agu.org/pubs/crossref/20...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Alors qu’il est généralement considéré que les océans absorberont la majeure partie du déséquilibre radiatif terrestre imputable au changement climatique, cette étude montre qu’à l’inverse, leur partie supérieure n’a subi aucun réchauffement durant la période 2003-2010. Or, après analyse des simulations basées sur plusieurs modèles climatiques, il est apparu que de telles périodes de huit années sans réchauffement des eaux de surface des océans n’a rien d’exceptionnel. L’explication d’un tel phénomène tient dans la conjonction d’une augmentation de 45 % des radiations de chaleur vers l’espace, principalement imputable aux variations décennales du courant El Niňo dans le Pacifique, et d’une plus grande absorption de chaleur (de l’ordre de 35 %) par les couches profondes des océans, partiellement due à une baisse d’intensité de la circulation thermohaline dans l’océan Atlantique nord. Suite à de récentes observations relatives à ces deux mécanismes, on peut d’ailleurs s’attendre à une atténuation prochaine de cette tendance à l’augmentation de la chaleur contenue dans les océans.


Consultez l’article : [http://www.agu.org/pubs/crossref/20...]