logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
A Barcelone, les dernières négociations avant Copenhague
date 5 novembre 2009
texte+ texte- google twitter facebook

05.11.09 -La session de négociation de Barcelone est la dernière avant le sommet international sur le climat qui s’ouvrira le 7 décembre à Copenhague.

Si les positions et engagements des pays industrialisés restent timides (Europe) ou absents (Etats-Unis), cette négociation nous rappelle qu’il est encore temps de trouver un accord à la hauteur des enjeux climatiques.

Pour les petits pays en développement, déjà durement frappés par les changements climatiques, Copenhague n’est pas un sommet comme les autres. C’est la date à laquelle ils sauront si l’espoir est permis.

A ce sommet, les dirigeants des pays industrialisés sont face à un choix : soit ils se rangent à l’immobilisme des Etats-Unis et confortent leur dépendance, soit ils font preuve d’indépendance et de courage politique, et adressent un message d’espoir et de responsabilité à ces centaines de millions de citoyens menacés par les conséquences des changement climatiques.

Pour les siècles à venir, les manuels d’histoire réservent une place de choix au leader politique courageux et responsable qui affirmera une position ambitieuse et consciente des enjeux.
L’avenir retiendra soit le nom de ces dirigeants, soit l’inaction d’une communauté politique pétrifiée de conservatisme.

Des mouvements significatifs émanent actuellement du monde en développement. L’Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique se préparent à annoncer des plans robustes et chiffrés, impliquant des réductions significatives de leurs émissions de gaz à effet de serre.
Il ne fait plus aucun doute que les pays en développement font nettement plus d’efforts pour tenter de résoudre cette crise que les nations industrialisés.

- Pour suivre les négociations au jour le jour, le Climate Action Network édite chaque jour un bulletin d’information : ECO.
Un nouveau bulletin, VOICE, est spécialement édité pour aborder les changements climatiques sous l’angle des pays durement frappés par les premiers impacts.
Ils sont téléchargeables au format PDF à l’adresse suivante : http://www.climatenetwork.org/eco/barcelona-2009-ecos

Il est possible de suivre l’actualité en temps réel sur le blog dédié aux négociations : http://blogs.climatenetwork.org/