logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > Communiqués des membres du RAC-F > 78% des français pour les énergies renouvelables ! La loi sur l’Énergie sera-t-elle contraire à leurs attentes ?
78% des français pour les énergies renouvelables ! La loi sur l’Énergie sera-t-elle contraire à leurs attentes ?
date 23 mars 2005
texte+ texte- google twitter facebook

WWF, le 23 mars 2005

78% des français pour les énergies renouvelables !
La loi sur l’Énergie sera-t-elle contraire à leurs attentes ?

Alors que la loi d’Orientation sur l’Énergie (LOE) est débattue en seconde lecture à l’Assemblée nationale aujourdhui et demain, un grand nombre de nos députés continuent à faire échec à tout ce qui pourrait faire évoluer notre système énergétique.
Pourtant, les citoyens français ont clairement exprimé leur opinion : 67% estiment que la protection de l’environnement doit être « très prioritaire » dans la politique énergétique* , 78% pensent que les pouvoirs publics devraient favoriser les énergies renouvelables et seulement 6% le nucléaire**.
L’environnement devient ainsi une préoccupation essentielle en matière dénergie et les français en ont conscience.

Ce texte fondateur de la politique énergétique française des prochaines décennies revêt donc une importance capitale, au cœur des nouveaux enjeux environnementaux (depuis l’entrée en vigueur du Protocole de Kyoto) et sécuritaires (depuis le 11 septembre).

Cest pourtant tout le contraire qui se dessine au sein de l’Assemblée.
· Trois députés ont proposé des amendements mettant à mort l’éolien français, alors que cette énergie répond aux critères du développement durable et que la France a le deuxième potentiel terrestre et maritime en Europe.
· Les secteurs des transports et de l’habitat sont scandaleusement négligés , alors que leur consommation d’énergie est en forte augmentation et qu’ils devraient faire l’objet de mesures sérieuses d’économies dénergie.
· La loi orchestre la fuite en avant nucléaire, par le choix de construire un énième réacteur nucléaire (l’EPR), alors que la France n’en a pas besoin et que les déchets radioactifs s’accumulent.

En outre, dans un processus pourtant affirmé de libéralisation des marchés énergétiques, tout est fait pour empêcher l’émergence d’offres alternatives basées sur les énergies renouvelables et les économies d’énergie (notamment dans le domaine de l’électricité).

Cest pourquoi, fort de sa campagne « Changeons de Courant ! », le WWF-France appelle les députés à écouter l’avis des Français et à passer un nouveau cap. Il est nécessaire de mettre en œuvre une politique d’économie dénergie ambitieuse et d’accélérer le développement des énergies renouvelables. La France reste très à la traîne dans ces domaines et cette loi, si elle n’est pas profondément amendée, ne va que conforter l’immobilisme.

* Sondage CSA pour le MINEFI - 2002
** Sondage CREDOC pour le MINEFI - 2004

Contact :
Eléonore Petitet, attachée de presse du WWF-France,
Tel : 01 55 25 84 61, epetitet@wwf.fr

Pour en savoir plus :

- Campagne du WWF www.wwf.fr/changeons_de_courant

- Sondages : conférence de presse d’ouverture du Débat national sur les énergies et site Internet du MINEFI - http://www.industrie.gouv.fr/energi...